Traversée du Jura en off avec Manu

La trace est trouvée, l’assistance prévue sous l’égide de Lo et la météo devrait se maintenir. Il est temps de démarrer notre petite aventure / découverte dans le Jura. Nous avons prévu un parcours d’environ 110km et 3000m de dénivelé que nous ferons sur 3 jours en rando trail en restant ensemble et en retrouvant l’assistance, quand c’est possible, dans la journée.

Départ de Mouthe

Le premier jour se déroulera donc au départ de Mouthe où nous avons passé la nuit au camping et nous mènera aux Rousses. On sait que le dénivelé est assez faible et que ce sera la plus grande distance des 3 jours.
Le départ est roulant et on court à un bon rythme sans oublier :
1- de prendre quelques photos, on n’est pas pressé, on veut profiter,
2- de bien s’hydrater, il va faire chaud toute la journée et on n’est pas toujours en forêt.

Les premiers km se font sur des pistes larges, on est frais, on laisse aller la foulée et on peut lever la tête sans risque pour nos chevilles.
A Chaux Neuve, on admire les tremplins qui accueille des épreuves de coupe du monde de combiné nordique et on se dirige vers une première section boisée qui nous fait plaisir après ces grandes pistes.

A Chapelle des Bois, on fait une pause fraîcheur avec notre assistante et on refait le plein après 2h de course.
Ensuite ça monte un peu, on prend notre temps, on marche, surtout que la chaleur commence à être assez écrasante.

Pause pique nique / repos dans un coin ombragée avec un petit filet d’eau bien agréable pour nos pieds et mollets.



Ensuite, on repart vers les Rousses avec une belle partie forêt et quelques descentes où on se lâche un peu.
Près des Rousses, on n’est pas arrivé, on doit traverser et aller jusqu’à notre gîte; heureusement, ça descend… Enfin, on croyait, on fait, il y a une petit patate finale qui nous fait bien mal au pattes sous un soleil de début d’après-midi plombant.

Le bilan du jour 1, ce sont 45km en 5h avec 1000m de déniv sous la chaleur. On serait pas parti un peu vite ?
Soirée au gîte bien sympa à discuter avec les autres locataires du soir mais coucher un peu tardif.

J2 : direction Lélex et la haute chaîne du Jura.
La journée va être encore chaude et on va monter un peu plus en haut en altitude aujourd’hui.

J2 : direction Lélex et la haute chaîne du Jura.
La journée va être encore chaude et on va monter un peu plus en haut en altitude aujourd’hui.

Le départ se fait directement en côte et en marchant pour finir de digérer le petit déj et on atteint un point de vue assez rapidement, non sans avoir croisé quelques chamois dans la forêt. On profite de la fraîcheur matinale en sous-bois tout d’abord puis sur des grandes pistes de skis de fond, herbeuses, douces pour nos pieds déjà un peu fatigués.

On suit toujours l’une des traces de la GTJ, VTT la plupart du temps, qui emprunte moins de bitume que la veille et beaucoup de forêts.
On arrive à Mijoux en 2h30 environ, on y retrouve notre assistante qui nous organise un petit pique nique à l’ombre de l’église.

C’est là que les choses sérieuses commencent. On monte vers la chaîne du haut Jura sous le cagnard. Par contre l’effort est récompensé par une vue à 360°, des côtés français et suisse (Lac Léman) et sur la chaîne elle-même.

On se balade ensuite sur la crête pour redescendre franchement au-niveau de Lélex (700m-), descente qu’on devra remonter demain matin, c’est le jeu…

Au camping, la bonne nouvelle c’est cette rivière toute proche, bien fraîche, qui nous permet de faire redescendre la température et de nous aider à récupérer de nos 1600m de déniv positif et 1800m négatifs.

Un bilan de J2 positif avec des paysages différents de la première journée, plus montagneux, comme prévu et un état de forme plutôt correct même si Manu se ressent de sa cheville blessée il y a quelques mois.

J3 : Départ de Lélex, direction le point d’arrivée : Lancrans.
Pour cela, on doit remonter sur les crêtes où l’on était la veille et les suivre jusqu’à la descente finale dans la vallée de Valserhône.

Le premier objectif est le crêt de la neige, point culminant de notre balade de 3 jours et de la chaîne du Haut Jura (1720m). Comme le parking est à 900m, on commence par une montée de 800m de déniv dans la fraîcheur matinale même si l’on sent que l’atmosphère est lourde et que les orages ne sont peut-être pas loin. Challenge : arriver avant la pluie à Lancrans.

On se rend vit compte que la journée va être longue et que l’on va être plus lents que la veille. Manu a compensé côté droit et sa cheville, toujours sensible, n’est rien par rapport à la douleur au genou. De mon côté, les nuits dans le camion m’ont apporté un petit mal de dos qui se réveille dans les descentes courues. Bref, ce sera journée rando plus que trail. En tous cas, on va en prendre plein la vue malgré les nuages. C’est surement la plus belle journée côté paysages.

Après le Crêt de la neige, on redescend un peu mais on reste quasiment toute la matinée entre 1400 et 1600m à faire les montagnes russes avec toujours d’un côté la Suisse et les Alpes et de l’autre le Jura.
On est pas mal quand même !
Le Reculet en ligne de mire

Pas de descente progressive vers la vallée, à 10km de l’arrivée, on a encore une petite ascension (le Crêt de la Goutte, 1621m) à réaliser et les 1100m de dénivelé négatif de la fin se feront sur 7-8 km.
Quand on retrouve la forêt, on sent qu’on tient le bon bout et ça commence effectivement à bien descendre. A noter qu’on n’a toujours pas de pluie et ça c’est une bonne nouvelle.

La fin de la descente est un peu longue mais on arrive en bon état à Lancrans en presque 6h alors qu’on avait planifié 4h30-5h mais l’important est d’avoir passé cette journée ensemble dans un environnement à revenir découvrir, en meilleur état de préférence pour courir sur ces crêtes bien accueillantes.
On prend le temps de se faire un bon repas sur place avant de reprendre la route.
A l’arrivée, on aura fait un bon week-end choc de 110km et partagé une belle aventure qui replace le trail à sa place. On aime la compétition mais c’est quand même bon d’avoir la possibilité de visiter un massif comme cela.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.